AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Maddox C. Blackbird
Inventeur(euse) des contes
Disponibilité RP : libre.

Nombre de messages : 735
Age : 28
Date d'inscription : 21/11/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: vingt-cinq ans.
Profession: ex-taulard, homme de main.
Situation Sentimentale: éternel solitaire.

MessageSujet: MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »   Sam 9 Nov - 20:21

maddox cam blackbird
nom : blackbird. prénom(s) : maddox cam âge : vingt-cinq. origines : canadiennes, americainnes. métier/études : criminel, ex-taulard, ex-acteur porno reconnu, dealer à l'occasion, boxeur illégal, homme de main pour des salops. rien de reluisant. famille : père déserteur, oublié, renié. mère prostituée, dévastée, haïe. petit frère disparu, qui lui manque énormément. statut social : libertin, s'assume tout juste dans sa bisexualité. avatar : josh gorgious beech.

des anecdotes intéressantes à savoir : vient de faire un an de prison pour avoir tué un homme, aimerait secrètement rencontrer son foutu paternel, pleure parfois le soir en regrettant erwann, a voyagé beaucoup depuis sa sortie de prison, était addict à l'héroïne, s'en est moyennement sorti, magic people usant de son don pour gagner de l'argent en se défoulant sur d'autres êtres humains. un résumé de mon histoire : sa mère, pute, son père, absent, son frère, un ange. il n'a pas eu d'enfance. il a dû assumer le rôle du père avec son petit frère dès son plus jeune âge. puis, il a pété les plombs, et il a fuit, effrayé à l'idée de voir son frère devenir comme lui, désillusionné, triste, aigri. il est arrivé à new york, a sombré dans la drogue, l'alcool, le sexe à outrance. il a flirté avec les milieux peu fréquentables, au point de se mettre au service de weimberg, de tuer un homme pour lui sauver la vie, et d'aller en prison pour un an, avant que norman ne le fasse libérer. à sa sortie, personne ne l'attendait devant la prison. il a prit le premier avion, et a voyagé. il est de retour. il est terrifié. il va re-sombrer. ville du vice.

tu ne le remplaceras jamais : erwann est parti, maddox ne s'en remet pas. toi, tu t'es pointé dans sa vie avec ton sourire et toute ta connerie, ton côté mignon, ton enfance à la gueule, et maddox a craqué. t'es comme erwann. du moins, tu le lui rappelles. et c'est dur pour lui de pas t'en foutre une à chaque fois que t'ouvres ta jolie gueule. pourtant, il t'aime. parce que tu lui rappelles erwann, l'être qu'il aime le plus au monde.

PRIS drugs : t'es une terrible influence. mad avait réussi à s'en tirer, et tu reviens à l'attaque. que tu sois dealer ou consommateur, peu importe, tu le repousses de toutes tes forces dans la drogue, l'excès, le vice et la bêtise. tu vas l'crever, l'maddox. il va pas aimer. mais surtout, quand il sortira de son délire, quand il comprendra que t'as été mauvais, tu vas t'prendre une raclé que t'oublieras jamais.

je n'ai besoin de personne : maddox a jamais eu de papa. toi, tu t'es pointé, puis tu l'as pris sous ton aile. juste comme ça. naturellement. maddox il aime pas ça, du moins il fait semblant. il se sent en sécurité avec toi, il adore que tu lui gueules dessus, il t'admire. il le montrera jamais, il t'enverra toujours chier. mais t'es son substitut paternel. c'est clair.

(c) fiche de lien crée par eylika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Maddox C. Blackbird
Inventeur(euse) des contes
Disponibilité RP : libre.

Nombre de messages : 735
Age : 28
Date d'inscription : 21/11/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: vingt-cinq ans.
Profession: ex-taulard, homme de main.
Situation Sentimentale: éternel solitaire.

MessageSujet: Re: MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »   Sam 9 Nov - 20:21



Les filles sont irréelles, elles se promènent comme des anges sur l'arc-en-ciel de nos rêves.


<
Cassie A. Dawkins
Cassie, Cassie, Cassie, belle, hypnotique, bonne, Cassie, c'est un peu le fantasme à l'état pur. Oh, ouais, elle n'est pas une de ces miss siliconées avec qui je bosse, c'est une de ces demoiselles encore fière, encore -presque- innocente. Ce genre de personne qui paraît si pure que n'importe qui se sentirait mal de lui retirer son innocence. Mais je ne suis pas n'importe qui. Et je la veux, oh oui, je la veux. Ses jambes, sa poitrine presque parfaite, son regard bleu, ses lèvres pulpeuses, et son p'tit cul tout à fait ravissant. Je la veux, c'est une de celles que je désire passionnément depuis ma rencontre avec elle. Je veux l'allonger sur un lit, monter sur elle, l'embrasser, encore et encore, descendre du bout des lèvres le long de son ventre jusqu'à arriver à son intimité, lui faire plaisir, l'entendre crier. Je la veux. Et qu'elle soit la soeur de mon meilleur ami n'y change rien: il s'en fout. J'ai déjà essayé, elle a presque céder. Mais j'suis sur d'être capable de l'avoir un jour.
Je t'aurai, la miss
Will Hughes
Toute l'histoire a commencé parce que Freedom a rencontré Mina. Moi, quand j'l'ai vu filé à toutes pattes vers le p'tit rat de Will, j'me suis approchée d'elle en plaisantant. Will dégage quelque chose, une sorte de charisme qui m'a permit de ne pas la voir comme un "plan cul potentielle", mais comme une "connaissance". Si on se connaissait plus, j'suis même sûr qu'on pourrait devenir des sortes d'amis. Mais je la vois assez rarement. Pourtant, son allure, son regard, sa voix, tout ce qui la constitue semble... irréel, venu d'ailleurs. Je dois avouer qu'elle est un peu comme un aimant, et qu'elle est fascinante. Mais pour le moment, notre relation est surtout basée sur celle de nos rats.
Tel maître, tel rat




Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec elementum, mauris quis vehicula mattis, magna urna suscipit turpis, eu hendrerit elit dolor nec odio. Nulla aliquam auctor ante vel pretium. Suspendisse laoreet nibh at mi consectetur, id sodales arcu facilisis. Praesent nisl nisl, eleifend sed faucibus posuere, volutpat posuere turpis. Integer pharetra purus ac varius pellentesque. Sed id tortor non ligula molestie molestie. Proin et luctus massa, sit amet eleifend justo. Nam nunc tellus, egestas et eros eu, porta sollicitudin tellus. Cras imperdiet magna pulvinar mollis elementum. Aenean convallis egestas porttitor. Morbi bibendum interdum est a cursus. Praesent feugiat condimentum accumsan. Cras ultricies massa bibendum, mattis tellus ac, ultricies magna.
Description du lien
Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec elementum, mauris quis vehicula mattis, magna urna suscipit turpis, eu hendrerit elit dolor nec odio. Nulla aliquam auctor ante vel pretium. Suspendisse laoreet nibh at mi consectetur, id sodales arcu facilisis. Praesent nisl nisl, eleifend sed faucibus posuere, volutpat posuere turpis. Integer pharetra purus ac varius pellentesque. Sed id tortor non ligula molestie molestie. Proin et luctus massa, sit amet eleifend justo. Nam nunc tellus, egestas et eros eu, porta sollicitudin tellus. Cras imperdiet magna pulvinar mollis elementum. Aenean convallis egestas porttitor. Morbi bibendum interdum est a cursus. Praesent feugiat condimentum accumsan. Cras ultricies massa bibendum, mattis tellus ac, ultricies magna.
Description du lien



Dernière édition par Maddox C. Blackbird le Sam 9 Nov - 21:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Maddox C. Blackbird
Inventeur(euse) des contes
Disponibilité RP : libre.

Nombre de messages : 735
Age : 28
Date d'inscription : 21/11/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: vingt-cinq ans.
Profession: ex-taulard, homme de main.
Situation Sentimentale: éternel solitaire.

MessageSujet: Re: MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »   Sam 9 Nov - 20:22



Les hommes forts pleurent aussi...


Erwann I. Jansen
Disparais. Reste. Je suis une contradiction à moi seul, mais quand tu réapparais, je deviens entier. Et c'est dur quand on s'est habitué à n'être qu'une ombre. Erwann, je t'aime, je suis fou de toi, tu m'as terriblement manqué. Vois ce que je suis. Je t'ai abandonné, et pourtant, tu es là. Erwann, tu m'aimes quand tu devrais me haïr. J'ai gâché ta vie, je suis sûr que tu viens te venger, et ça marche. Mais on ne peut que s'entre-détruire... Et pourtant, ton absence, maintenant, me hante. Ta fuite, elle me trouble. Tu as disparu, tout comme tu es apparu il y a quelques mois. Es-tu seulement venu? As-tu seulement existé? J'erre dans les rues, les yeux embués, et je cherche ta silhouette, sans apercevoir que des fantômes et des cadavres aux regards inconnus, étrangers. Reviens, erwann. J'ai tellement besoin de toi.
little bro', my heart
Ryan Dawkins
Ce type, c'est le seul, l'unique, LE mec qui mérite tout. C'est un sale con, oui. Et je suis un sale con. J'ai tout fait avec lui. Notre relation s'est construite à base de défis débiles (mais qu'on relevait à chaque fois), de quêtes imaginaires (« à la recherche du hamburger magique »), de trips de drogues ultra-délirants (RYAN! NOOON! RYAN! BAISSES TOI! LA LICORNE ÉTAIT EN FAIT LE DRAGON DU CHÂTEAU!) et de soirées plus intenses les unes des autres. Chacun de notre côté, nous comptions le nombre de nanas qu'on était capable de se taper en une soirée, le nombre de bouteille qu'on vidait, le nombre de drogue qu'on vendait, etc. On faisait la tournée des fêtes, et on rentrait chez nous complètement morts, en criant « J'suis pas bourré, mon gars! Sérieux, j'suis trooop pas bourré! ». En fait... Ouais, c'est mon meilleur ami, c'est mon frère. Et puis, tout a changé. J'ai disparu, emprisonné au fin fond d'une cage pour chien. Et le seul, l'unique qui m'ait visité, qui soit resté avec moi, qui ne m'ait pas oublié... C'est lui. J'l'aime, ce gars-là. J'l'aime beaucoup trop.
best fuckin' friends ever




Sterling N. Worth
C'est une sorte d'ami d'enfance, devenu rival depuis peu. À l'époque où je me complaisais dans des petits coups sans grand impact, on s'est retrouvé tous les deux impliqués dans le même coup foireux, où les gros bras qui nous accompagnaient nous ont mis dans la merde. On s'est fait chopper, mais on s'est serré les coudes, on s'est soutenus, c'est le seul qui n'a pas balancé, alors c'est devenu un type pour qui j'avais du respect, puisqu'on s'est mutuellement sauvé la mise. Sterling, je l'ai revu quand je suis arrivé en taule, puisqu'il bosse plus ou moins là-bas. Il m'a soutenu, encore. Même si j'aimais l'envoyer un peu chier. Et puis... Il m'a appris que Rex ne m'avait pas attendu, que Rex ne m'aimait bel et bien plus, puisqu'il s'est trouvé son nouveau plan cul... Sterling. Aujourd'hui que Rex est parti, il m'héberge. C'est un bon gars. Rex a eu raison. Il est bien meilleur que moi.
Entre haine et affection
Norman Weimberg
J'aime le vice, le péché. Je baise à outrance, je me drogue à l'excès, je bois comme un trou, je me bats pour faire du fric, en fait, j'suis pas mal détesté des extrémistes religieux, j'pense. J'suis un libertin. Mais... Je me suis rendu compte que j'avais trop de fric, qu'il me fallait le dépenser, voire en gagner plus, pourquoi pas? Et pourquoi pas les jeux d'argent? J'avais appris à tricher, à force des parties de poker entre junkies dans les squats pour savoir qui aurait la prochaine dose. En tout cas, je suis allée au Poker Face, tenu par Norman Weimberg. J'étais loin de me douter qu'il allait jouer contre moi. J'ai compris qu'il avait une combine aussi, mais il a gagné, et je n'ai même pas trouvé comment il faisait. Il m'a ensuite engagé comme homme de main pour faire la sale besogne, ce que j'ai accepté sur le champ, je n'avais jamais expérimenté pareille chose. Et je DEVAIS savoir comment il faisait pour gagner tout le temps. Au fil du temps, Norman est resté aussi professionnel qu'au début, aussi froid et impersonnel. Mais moi, je m'y suis... comment dire, attaché. Non pas comme à un ami ou une amourette, puisque je ne le connais toujours pas, mais à sa classe glaciale, à son caractère entier, venimeux, à sa capacité d'être au top, à son inaccessibilité constante. J'ai décidé de le comprendre. Mais c'est le défi le plus difficile que je me sois donné. Puis je lui ai sauvé la vie, j'ai tué un homme pour lui, fini en prison, et il a tenu sa promesse: il a fini par me faire libérer. Il m'a repris à son service. Et c'est reparti.
Malsaine attirance




Eddy Stapletone
C'est un de mes nombreux clients. Mais... Il a quelque chose. Il m'a l'air plus torturé que les autres, et j'adore cette étincelle de folie au fond de ses yeux. Lorsqu'il vient me voir, c'est qu'il va vraiment mal. Il n'est pas aussi régulier que certains autres. Il sait que je ne suis pas prise de temps, et il vient souvent m'acheter quelques fix, et il m'en offre toujours un, histoire de pas être seul à planer. Ça me convient. Et, généralement, il suffit qu'on discute de tout et de rien ensemble pour se sentir paisibles. C'est une bonne compagnie. J'aimerais le revoir. C'est pour ce genre de clients que j'aimerais reprendre la vente.
T'es bizarre, comme mec
Chris E. Osborn
C'était mon lien avec Norman, quand j'étais en taule, le seul qu'il me restait. Au début, notre relation était clairement professionnelle. Il était froid et hautain, et j'agissais comme un bon employé, distant et calme. Et puis, il s'est adouci, et moi aussi. Peut-être la prison me fait-elle du bien. Il est celui qui m'en a fait sortir, et j'en ai frémi d'avance. Il est sympathique, à sa manière... Étonnamment, il l'est un peu à ma manière aussi. Je sens que quelque chose cloche chez lui, mais je m'en fous royalement, puisque je le considèrais avant tout comme mon futur sauveur, celui qui me redonnerait ma vie, ma liberté, mon amour-propre. J'attendais simplement le jour où il serait devant les grilles de la prison quand j'en sortirai, et qu'il me mènerait droit jusque chez Mr. Weimberg, où enfin je pourrais remercier mon patron, et reprendre du service. Chris, sauve-moi. Vite. Et il m'a sauvé. Mais il n'était pas devant les grilles. Et la réalité m'a frappé de nouveau. Il n'a rien à apprécier chez moi. Il faisait son boulot.
Sauveur par obligation




Sixsmith A. Thorne
C'était un client, avant que je ne m'absente. Je l'appréciais. Il était sympathique, à l'heure, il payait toujours. Puis j'ai disparu et disons que je l'ai un peu oublié. Mais maintenant que je me remets à vendre pour pas finir à la rue, il m'en rachète. Le problème, c'est qu'il m'incite à en reprendre. Je suis assez fort pour vendre sans consommer, mais lui... Il a quelque chose qui me fait baisser ma garde, et qui me pousse vers mon passé. Mais je me sens glisser de nouveau. J'ai peur. Peur de revenir cette foutue loque que j'ai étais... Et pourtant, la dope... La dope qu'est-ce qu'elle me manque. Elle est toujours là, toujours. Alors quand je vois Six, je le sais, je vais me défoncer. Et c'est tout. Pas de jugements, de remords. Je me défonce avec lui, puisque tous s'en sont sortis... Sauf nous.
You're my heroine
Peter Hellinghton
Peter est un client. Il vient me voir lorsqu'il se sent mal. Au début, les premiers mois, il ne venait que rarement. Puis j'ai commencé à lui refiler de la meilleure came, à lui en vendre dans mon studio, et même à lui offrir un shoot avant qu'il ne reparte. Un soir, il était complètement détruit, il allait vraiment mal. Normalement, j'l'aurais viré, j'en ai rien à foutre d'avoir des états d'âme. Mais là... J'me suis mis à boire, à partager sa peine, à l'écouter, à le faire boire, aussi. Et puis, j'étais bourré. Et là, je me suis mis à... le draguer. Je me souviens que je le trouvais beau, fragile, vulnérable. Je le trouvais... Désirable. Oui. Désirable, tout à fait. Il s'est laissé faire. Au début. On s'est mis à flirter, on s'est câlinés... Rien que d'y penser j'ai des convulsions. Mais même pas, c'est ça le problème, bordel! Je crois que j'ai kiffé ça! Me faire ploter par un homme, j'ai adoré! Merde! Au final, il m'a repoussé, et je dois dire que j'en suis bien content. Maintenant, c'est étrange entre nous, on fait comme si rien ne s'était passé, mais ça pourrait se reproduire à tout moment. En fait... En fait je crois que je le trouve mignon. Mais avec la taule, j'ai perdu contact. J'sais pas si j'le reverrai. Je sais pas ce qu'il se passera.
Sex & Drugs.



Dernière édition par Maddox C. Blackbird le Sam 9 Nov - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Maddox C. Blackbird
Inventeur(euse) des contes
Disponibilité RP : libre.

Nombre de messages : 735
Age : 28
Date d'inscription : 21/11/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: vingt-cinq ans.
Profession: ex-taulard, homme de main.
Situation Sentimentale: éternel solitaire.

MessageSujet: Re: MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »   Sam 9 Nov - 20:22



    Annexes de Maddox:

entre quatre murs. journal intime.
fiche d'évolution de Maddox Cam Blackbird fiche d'évolution.
ces absents... pnjs.


    RPs en cours:

shadow in the box ft. ryan.


    RPs terminés:

you don't have to put on that dress tonight. ft. Cassie Dawkins.
when we wake ft. Peter Hellinghton.
i don't love you. ft. Erwann I. Jansen ♥.
i wanna dance with somebody. ft. Jim Hawkins.
are you ok, boss? ft. Norman Weimberg.
fiestaaaaaaaaaaaaaaaaaa ft. Plein de gens.
sms à maddox ft. Rex.
sms à maddox (♥) ft. Erwann.
the infinite is not the limit but the beginning ft. Jim & Rex.
sms à ryan ft. Ryan.
Message sur le répondeur de Maddox ft. Rex.
Lettres à Maddox ft. Rex.
Appel du Commissariat à Erwann ft. Erwann.
esprit torturé ft. rex.
lettre ft. rex.
sms ft. normy.
SMS à Maddox Blackbird ft. sterling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »   Aujourd'hui à 23:23

Revenir en haut Aller en bas
 

MADDOX ▲ « how much can you take before you snap? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Liens entre vos Personnages-