AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 (m) JOSEPH GORDON-LEVITT ๘ hot & taken forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


My Fairy Tales
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 584
Age : 95
Date d'inscription : 21/03/2013



MessageSujet: (m) JOSEPH GORDON-LEVITT ๘ hot & taken forever.   Mar 29 Oct - 2:18





Owen « Chris Osborn » Smith


« Les départs donnent souvent l'illusion d'une renaissance. »



(c) endlesslove.



HISTOIRE. " La famille Smith. Qui sont-ils ? Une organisation secrète qui utilise les pouvoirs de conteurs et magic people pour parvenir à ses fins. Leur but ? Acquérir du pouvoir. Toujours plus, toujours plus de pouvoir. Toujours plus d'argent. Gouverner. Le reste est mystérieux, les origines floues. Leurs armes ? Des êtres humains, pour la plupart exceptionnels, usant de pouvoirs surnaturels pour leur servir. Ils sont accueillis par centaine, très jeunes, dans la "famille Smith". Deux choses primordiales sont à savoir : la première, les Smith n'ont de cette famille que le nom. La seconde, les faibles sont écrasés et les plus forts doivent faire preuve d'indifférence, voire de cruauté pour survivre dans cette société. Il n'y a pas de place pour les petits, pas de place pour ceux qui se rendent. Cette famille est constituée d'éléments puissants, de pions qui ne savent pas perdre. Et lorsqu'ils sont confrontés à cette évidence, à perdre, s'exposant aux véritables lois de la vie, ils chutent et s'écrasent. "

Owen a toujours été un membre de la famille Smith. Orphelin - ou bien arraché à ses parents, comment pouvait-il le savoir ? - il a été recueillit par ce qui lui semblait être sa bouée de sauvetage. On lui a donné de l'amour, on l'a éduqué, appris les normes de vie de la haute société... Et un jour, on l'a jeté dans la vie sauvage pour qu'il se batte avec ses frères. Ils appellent cela "le passage". On confronte tous les jeunes enfants - garçons et filles y compris - à des épreuves physiques et mentales. Les plus faibles craquent et disparaissent, les autres continuent.

Owen n'a jamais craqué durant cette période là.

Il a toujours été un des membres les plus forts. Peut-être plus naïfs que les autres, certes, mais cet espoir de vraiment compter chez les Smith le poussait à dépasser ses limites. Il voulait qu'on le remarque. Il voulait être aimé et respecté. Il a vécu dans ce monde, combattu ceux qu'il aimait le plus. Il en a frappé certains. Condamné d'autres. Il a grimpé les échelons de la gloire dans l'ombre de cette famille. Il a goûté au crime, au sang, il a vu la mort en face. Parfois, elle venait lui susurrer à l'oreille que rien ne pourrait le protéger contre elle. Il répondait qu'il était indestructible.

Et un jour, tous ses espoirs l'ont abandonnés.

Ce jour-là fut marquer d'une cruelle trace dans toute l'histoire de la famille. Paul Smith, fils du Véritable Smith, chef de la famille, quittait toute cette joyeuse bande. Il changea de nom. Il changea de prénom. Il changea. Il devint Norman Weimberg. Paul avait été le meilleur ami d'Owen depuis toujours. Depuis leur enfance. Son aîné d'un an, il l'avait aidé dans ses entraînements pour survivre au Passage et vaincre, il avait été son modèle, celui qu'il ne parvenait pas à être. L'élégance. La classe. Le sang-froid. Le bonheur. Paul était entouré de sa véritable famille, de tous ceux qui lui léchaient les bottes, mais son père le mettait à la hauteur de tout le monde. Il l'aurait écrasé lui-même, le fracassant avec son propre talon, s'il n'avait pas été à la hauteur. Mais ce fut pire.

Paul se trouva être le descendant de Smith par excellence. Il était doté d'une fermeté cruelle, d'une perfection aveuglante, d'une endurance interminable. Ce n'est que bien plus tard qu'Owen découvrit que Norman connaissait le futur. Il semblait toujours avoir six coup d'avance, n'était jamais surpris de rien. Il n'était jamais tombé aux yeux de personne, même si Owen savait que son humanité le forçait à succomber à certaines faiblesses. Mais Paul quitta le monde des Smith et tout devint vraiment étrange. Son amitié, sa passion, lui manquaient et Owen ne parvenait pas à combler ce vide. Paul avait laissé un immense creux dans son coeur.

Sa chute le ramena directement sur terre. Abandonné, abattu, il retrouva seul ses repères et se sorti seul de son fossé. Le crime le dégoûtait et il voulait que justice soit rendue. Elle ne l'a jamais été. Et Owen n'espérait pas de vengeance. Il en avait fini avec ce monde là. Ces conneries. Ce cauchemar. La vie pouvait être belle, dans ce monde qu'il ne connaissait pas.

Alors il apprît à connaître les fleurs, le soleil, l'air de la montagne. Les histoires d'amour. Les déceptions amères. Les CV, les mails aux patrons qui ne voulaient pas de lui. Il était un extra-terrestre mais il était libre. Libre et enfin heureux. Il a changé de nom. Changé de prénom. Il est devenu quelqu'un d'autre. Chris Osborn. Et Chris Osborn n'était ni un meurtrier, ni un tricheur, ni un monstre profiteur et manipulable. Il était quelqu'un de bien, quelqu'un d'incompris, avec un lourd passé, mais quelqu'un de bien.

Et Chris Osborn voulait connaître Norman Weimberg. Chris Osborn aimait les voyages, il aimait les risques et ne craignait pas le futur. Alors Chris Osborn a poussé les portes de New-York.






Relations



Norman Weimberg ; faiblesse
Ce que ressentais Owen pour Paul, c'était indescriptible. Et indestructible. Il ne s'était jamais considéré comme homosexuel - avant se renaissance, du moins - et, d'ailleurs, cela était plutôt mal vu chez les Smith. Mais c'était ainsi, point barre, et Owen a eu besoin de beaucoup de temps pour s'y faire. Mais, après l'avoir accepté, il a compris à quel point ce sentiment le complétait. Il était... Libre, il se sentait libre d'aimer comme il voulait, qui il voulait, en silence, il avait son petit coin à lui, dans sa tête, que personne ne pouvait voir.

Lorsque Paul a quitté la famille Smith pour devenir totalement quelqu'un d'autre, Owen a particulièrement mal réagi. Cela l'a d'ailleurs poussé à se faire rejeter par la Famille. La sincérité. La faiblesse. Norman était sa faiblesse.

Un jour, il a décidé de tout plaquer et de dévoiler la vérité à Norman. Il est allé à sa porte, à New-York et il lui a dit. Il lui a dit à quel point il était important. A quel point ils étaient important, tout les deux, à quel point Owen avait besoin de lui. En guise de réponse, il a eu le droit à des paroles si cruelles, si poignantes qu'elles le ramenèrent à la dure réalité. Owen a chuté. Il est tombé et personne n'a voulu ramasser les petits bouts.

Durant les années, Owen s'est remis de cette claque. Le temps guérissait les blessures mais jamais la passion. Il est donc allé à New-York pour retrouver Norman. Il ne lui a pas reparlé. Pas jusqu'à ce que Norman le retrouve lui-même. Comble de l'ironie ? Il avait "besoin d'aide". Besoin de lui. Norman Weimberg craquait. Parce qu'il était seul. Seul et faible. Tout seul, et tout faible.

Owen a raccroché.

Puis il a rejoint Paul. Avec un amer goût de larmes qui lui serraient la gorge.




Mot du créateur :



BONJOUR A TOI PETITE (OU GRANDE) CREVETTE DE MON COEUR :ping:Avant tout, merci de t'intéresser à Owen et merci de lire mon pâté. J'aime écrire. J'aime bavarder. J'aime dire des bêtises. Non, noon, ne partez paas !

Alors, Owen est mon petit chouchou et, avant toute chose, je tiens à dire que Norman est insupportable et très compliqué (comme tous mes autres personnages Laughing) le lien que je propose avec Owen est unique et vous serez donc un privilégié dans son coeur Superman !

Joseph Gordon-Levitt n'est que très très peu négociable, mais vous pouvez toujours essayer, je ne mord pas /o\ Si vous souhaitez changer des choses ou en savoir plus (les Smith, Norman, comment qui est devenu quoi, pourquoi, qui est le Père Noël...) n'hésitez pas à me MP sous ce compte (et si je ne réponds pas, harcelez moi sur un de mes DC, comme Jeff Bond - qui est compte admin et qui va se prendre des claques s'il n'est pas présent pour les membres, profitez-en ).

Niveau RP, je le considère comme bon. Ma moyenne est de 1000 mots mais on peut facilement faire plus (ou moins s'il le faut Razz) et hormis quelques fautes d’orthographe qui piquent les yeux par-ci par-là, je me débrouille bien :superm:J'adore les RP's déjantés et je propose toujours des trucs tordus :lol:Pas sérieux s'abstenir !

*repart avec son chariot en criant : PV LIBRES ! PV LIBRES PAS CHERS ! PV LIBRES !*



Norman Weimberg


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) JOSEPH GORDON-LEVITT ๘ hot & taken forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les attendus :: Les PV des membres :: Les Adoptés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet