AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 (m) PENN BADGLEY ๘ taken & private privacy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


My Fairy Tales
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 584
Age : 95
Date d'inscription : 21/03/2013



MessageSujet: (m) PENN BADGLEY ๘ taken & private privacy...   Mar 29 Oct - 1:57





Peter Hellinghton


« Y’a un os pour le dîner. »



(c) goldcrest.



HISTOIRE. Peter, le fils prodige des Hellinghton. S'ils étaient les êtres les plus cruels au monde, les plus vils tricheurs et déchets, Peter était d'une autre planète. Il rêvait en regardant par la fenêtre, il fixait la lune et lui parlait la nuit. Il disait que chaque étoile était l'ange gardien d'un cœur sur terre. Il a toujours voulu être dessinateur, musicien ou quelque chose du genre. L'art, c'est tout de même une sacrée aventure... Mais il n'a jamais osé en parler. De toute manière, il n'avait jamais rien à dire. Jamais rien à faire. Ses parents prenaient toutes les décisions à sa place. Lorsqu'il arriva à New-York pour ses études de droit, il se fit engloutir par la rafle. Il étouffait. La LionCorp grouillait de toutes ces viles créatures sans cœur. Et Oscar Reed ? Oh mon dieu ! Aussi insensible que moche. Et c'était pas dans la poche !
Avocat était surement le pire métier pour un jeune homme comme lui. Personne ne le prenait au sérieux. On lui donnait rarement quelque chose à faire parce que "ce gosse va faire faillir l'entreprise. Non, non, ne lui donne surtout pas les affaires internes !" et pourtant, Dieu seul sait à quel point il était compétent ! A l'entrée on lui demandait sa carte d'identité et on voulait appeler son lycée, parce que pour tout le monde, c'était un gosse.
Ou presque.

Il avait tendu le dossier vers lui, vers son visage crispé de haine. Personne ne le prenait au sérieux, personne ne voulait l'écouter. Alors il allait vraiment tout foutre en l'air. Rien à foutre, je me révolte ! La LionCorp, elle tremblotte ! Mais lorsque Peter releva les yeux vers cet homme, et lorsqu'il croisa son regard, il se dit qu'il n'avait décidément aucune chance contre la LionCorp. Il ouvrit le dossier, les mains tremblantes, sous le regard bleu-gris de son supérieur hiérarchique, de l'homme qui le regardait de haut, de l'avocat pure race avec son sourire catalogue terriblement froid.
- Mais c'est une affaire de meurtre ?
Jeff Bond avait élargit son sourire.
- Et vous ne vous croyez pas capable de faire partie de la défense ?
C'était l'envie de pleurer qui l'avait saisi à la gorge, mais il n'en montra rien. C'était sa chance. Sa chance à lui, celle d'enfin faire basculer son destin.

Le cas s'est avéré fatal. Peter n'a eu aucune chance, il s'est fait écrasé comme une mouche. Personne n'aurait pu défendre un tel cas ; le tueur avait été retrouvé sur le lieu du crime, l'arme à la main ! Le jeune homme quitta le tribunal en ravalant ses larmes. Si Jeff avait été présent durant toute l'affaire, il l'avait été aussi après. Ayant rejoint son nouveau poulain, il posa une main sur son épaule, avec un air bienveillant, et lui déclara qu'il le prenait officiellement dans son équipe.

Bien qu'il redoublait d'effort et de morale, Peter était toujours derrière. Il courrait après tout le monde pour leur dicter ses idées - qui étaient excellentes. Il courrait après Jeff, mais il l'ignorait aussi. C'était comme s'il avait mieux à faire. Mais c'est vrai, pourquoi n'aurait-il d'yeux que pour lui ? C'était horrible. Qu'es-ce que Peter pouvait bien faire pour se faire remarquer ? Bien qu'impasse ne rime pas avec destin, notre poète était dans son destin.






Relations



Jeff Bond ; modèle
Son maître, celui qu'il veut éblouir. De son côté, Jeff le considère comme un élément impossible à laisser de côté. Il le teste sans arrêt et lui porte un grand intérêt au travail, et le protège à la LionCorp lorsqu'il a des ennuis, sans pour autant hésiter à lui en mettre sur le dos pour voir comment il réagit. Il est à la fois son meilleur ami et son pire ennemi, et est conscient que mettre Peter à bout pourrait avoir des conséquences amusantes.




Mot du créateur :



- Bon niveau de RP demandé, pas sérieux et mauvais joueurs s'abstenir Razz.
- Émotions fortes garanties Laughing

Merci de vous intéressez à ce PV I love you

Jeff Bond


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) PENN BADGLEY ๘ taken & private privacy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les attendus :: Les PV des membres :: Les Adoptés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet