AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Eddy's diary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité



MessageSujet: Eddy's diary   Mer 15 Juin - 16:02




Cher journal,
Je ne sais même pas pourquoi je perds mon temps à écrire ses lignes... Mis a part gâcher mon temps qui est plus que précieux, je ne vois pas tellement. Peut être pour pouvoir le relire dans 10 ans, et me dire que le "Eddy du passé" était trop cool. En tout cas, maintenant que je viens de te créer, tu vas devoir supporter toutes mes plaintes. Enfin bon, je vais commencer par m'exposer un peu... A l'heure où j'écris, j'ai 28ans, et je suis un tueur né. J'ai commis mon premier meurtre quand j'étais encore enfant, ce qui m'a valu un séjour très long dans un hôpital psychiatrique. Mais je ne regrette rien, mon frère était vraiment chiant... Euh... A oui, il se trouve que je suis encore célibataire. Oh non, je ne veux pas de "oh..." de la part de ceux qui tomberont malencontreusement sur ces pages, je suis heureux comme ça pour l'instant. Et puis, j'ai des amants extraordinaires, alors pourquoi m'embêter pour le moment ? J'ai aussi quelques amis fidèle, que je refuse de partager avec d'autres. Je pense à Jeff et à Shenzi... La seule véritable famille que j'ai eu... Hum... Je crois que ça suffit pour aujourd'hui, j'ai rendez vous avec Léonie pour un cours que je lui dois...



Dernière édition par Eddy Stapletone le Lun 7 Mai - 19:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Mer 12 Oct - 16:22




Cher journal,
Aujourd'hui, j'ai tué un homme. Bon, comme d'habitude me diras tu, rien d'exceptionnel. Mais figure toi que si. Alors que le jeune homme était attaché à une chaise de bureau que je m'amusais à faire tourner, il me dit une chose qui me fit reflechir. Il m'a dit que j'étais fou. Journal, c'est vrai ? Enfin, je sais très bien que je ne suis pas comme tout le monde : Je n'ai pas de chien, pas de famille, j'ai tué mon frère et beaucoup d'autre... Mais cela fait il de moi un fou ? J'ai entendu dire qu'il n'y avait qu'un pas entre la folie et le génie. Alors journal, je te le demande : qui suis-je ? Je me perds dans mes propres réflexions, et je n'ai jamais été bon pour réfléchir. J'ai finis par tuer l'homme, et suis parti de chez lui, tout en ayant un mal de crane monstre. J'ai finis par trouvé la solution dans la bouche d'un sans abri avec qui je discute de temps en temps, qui m'a dit : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.



Dernière édition par Eddy Stapletone le Lun 7 Mai - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Sam 10 Déc - 2:58




Cher journal,
Cela fait maintenant plusieurs jours, que Jeff a disparu. Une enquête aurait été ouverte à ce qu'on m'a dit, et pour l'instant, je n'en sais pas plus... J'ai essayé de le chercher dans les endroits qu'il fréquente, mais non. Rien. Personne. Je sais, ça aurait été trop beau pour être vrai. Non, il a vraiment disparu... Et ça me tue. Tu commence à me connaitre, alors tu sais ce qu'il représente pour moi, journal, alors je te laisse imaginer l'état dans lequel je suis.. Il y a des jours les gens n'ont qu'une envie : en finir. Sais-tu le nombre de gens qui, tous les jours, souhaite en finir avec la pauvre chose qui leur sert de vie ? Certains sont sincères, d'autres pas, mais se rendent t'ils tous vraiment compte de ce que ça impliquent ? Aujourd'hui, journal, je m'en rend compte. Pour la première fois de ma vie, j'ai vraiment voulu en finir, mettre fin d'une manière ou d'une autre à cette souffrance qui me dévore un peu plus chaque jour... Je me rend compte que Jeff était bien plus qu'un simple ami... c'était le meilleur, et c'était un vrai frère. Tu vois journal, je vais tellement mal que je parle de lui au passé... Je perds espoir un peu plus à chaque minute, et je ne peux pas le supporter.



Dernière édition par Eddy Stapletone le Lun 7 Mai - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Sam 10 Déc - 3:02




Cher journal,
Les jours sans nouvelles de Jeff sont devenues des semaines. Pas un mot, pas un appel, pas le moindre signe ! Je ne sait pas où il est, ni comment il va, ni même si il est vivant. Et comme tu peux le voir étant donné que j'écris, je suis toujours en vie. Et oui journal, j'ai renoncé, je n'ai pas eu la force de quitter ce monde. Ah, toi aussi ça t'étonne ? Pourtant, j'étais vraiment parti pour ! J'avais l'arme, elle était chargée, la sécurité enlevée, et moi à coté... Mais je n'ai pas tiré. Oui, certaines choses m'en ont empêché. Quelqu'un aussi. Mais ce n'est pas le sujet journal, je te raconterais le changement de ma vie privée quand je saurais exactement mettre des mots sur mes sentiments, promis ! Le fait est que, pour quand même combler le manque, j'ai demandé l'aide de Maddox, un jeune dealer rencontré il y a quelques années déjà. Je sais, la drogue, c'est mal, je connais le refrain. Mais crois moi, en cette période, ça m'aide à tenir bon, à terminer chaque journée sans trop de dégâts, et surtout à me permettre de ne pas sombrer dans la folie ... Il me manque, si tu savais.. Il ne se passe pas une heure sans que je me demande où il est, ce qu'il fait, avec qui, et pourquoi. Dois-je m'attendre au pire ? Devrais-je me préparer ? Rien que d'y penser, j’entends mon cœur se briser un peu plus.



Dernière édition par Eddy Stapletone le Lun 7 Mai - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Mar 7 Fév - 3:54




Cher journal,
Ça fait un bail que je ne t'avais pas ouvert, mais j'ai des raisons ! La première, Jeff est revenu ! Quel soulagement... La deuxième, j'ai un petit ami... Petit ami ? Je crois que je vais avoir du mal à me faire à ce mot... Et oui, ça m'est arrivé, et je ne sais pas vraiment comment. Ça fait un moment que je fréquente Gabriel, mais jamais lui et moi n'avions eu plus que du sexe. On se voyait, on parlait, on s'amusait, et c'était tout... Alors comment mes sentiments ont pu changer si vite ? Mais les faits restent les même : Je l'aime. Et j'en suis sûr. Il m'a fallu du temps, mais il m'a fallu d'une seule journée pour me rendre compte de ce qui aurait crevé les yeux de n'importe qui depuis longtemps. Gabriel avait été victime d'une overdose, et je l'ai accompagné son frère à l'hôpital. Oui, je suis allé à l’hôpital, et je ne veux pas de commentaire, je préfère oublier cette expérience rapidement... Du moins, juste la partie du début... Car quand Gabriel s'est réveillé, il a avoué qu'il m'aimait. Je ne m'en suis toujours pas remit pour dire vrai. Tout ce dont je suis sur, c'est que je n'arrive pas à me rappeler depuis combien de temps je n'ai pas été heureux comme ça. Prie avec moi, journal... Prie pour que ce sentiment dure à jamais.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Lun 7 Mai - 19:40




Cher journal,
La page précédente était consacré à la première fois que j'ai vraiment aimé, et aujourd'hui, il s'agit d'une autre première fois... Quand j'ai pris mon courrier ce midi, j'ai reçu une menace. Il y a quelque jours, j'ai pris une femme en otage, Kristin, et je l'ai livrée à Scar... Et apparemment, quelqu'un m'a vu ! Il connait mon nom et mon adresse ! Et à la fin de la lettre, il dit qu'il va détruire tout ce que j'ai construit, et me faire perdre ceux que j'aime... Je ne sais pas de qui il s'agit, et la lettre est signée G.A. Donc ouais, ça ne m'aide pas ! Je pensais demander à Gabriel d'essayer de trouver de qui il s'agit, mais je ne veux pas prendre le risque qu'il ait des problèmes... En fait, j'ai peur que "ceux que vous aimez" de la lettre, ça soit lui. Tu imagines si ce G.A. a enquêté sur moi ? Bref, j'ai peur.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Mar 13 Nov - 1:40




Cher journal,
Aujourd'hui, je suis allé la voir. Encore. Je me torture tout seul, je sais bien, mais je n'arrive pas à l'oublier, et à tirer un trait sur notre amour. Enfin, mon amour. Parce que je pense qu'elle ne m'aime plus. Peut-on vraiment ne plus aimer son propre fils ? Je me suis garé devant chez elle, tout à l'heure, et je l'ai aperçue à la fenêtre. Connaissant la maison, elle devait être devant l'évier, faisant peut être la vaisselle. Puis, elle a relevé la tête, et m'a regardé. Quelques secondes. à peine, et pourtant... Elle a baissé les yeux rapidement, mais le peu de temps ou son regard est tombé dans le mien, j'ai vu y voir sa souffrance. Et ça m'a brisé le coeur. J'ai presque trente ans, et pourtant, je suis accro à elle comme un gamin à sa tétine. put***, j'aimerais tellement pouvoir l'oublier comme elle semble l'avoir fait avec moi. Pour la première fois, je comprend le mal qu'elle a pu ressentir lorsque j'ai tué Tim. J'ai retiré une partie d'elle. Et si elle crève de douleur comme moi j'en crève, et bien... je me dis que c'est normal qu'elle me haïsse autant.
Mais je l'aime. Et l'aimerais toute ma vie, même si je ne la vois qu'à travers sa fenêtre, et si je dois subir ses regards pleins de haines et de peur. Je ne l'ai jamais avoué à quelqu'un, mais.
Elle me manque. Terriblement. Et j'en crève un peu plus chaque jours.

Il ne me reste plus qu'à essuyer les larmes tombées sur toi, Journal. Pardonne ma faiblesse, s'il te plait. J'essaierais de venir avec une bonne nouvelle ou quelque chose de gai à dire la prochaine fois.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Jeu 28 Mar - 19:37




Cher journal,
Je croyais enfin avoir finir avec tout ça. L'inquiétude, et tout ce qui va avec. En fait, être un couple, c'est dur, surtout lorsqu'on a pas de nouvelle. Je ne sais pas où il est, je ne sais pas pourquoi il est parti. Peut être un truc avec son père, j'en sais rien. Mais ça me tue, doucement. Je craque, complètement, et je me rend compte que non seulement je suis éperdument amoureux, mais en plus : je ne supporte pas l'éloignement. Et je suis maintenant sûr d'une chose : Gabriel est indispensable à mon bonheur.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Jeu 28 Mar - 19:50




Cher journal,
Je touche le fond.
Je sombre, lentement, si c'est encore possible.
Je renoue avec mes vieux démons.
J'entend mes veines hurler à force d'être malmenées.
Je retrouve Maddox, et sa came.

Je ne vis plus, je survis.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Lun 19 Aoû - 17:45




Cher journal,
Jeff aussi, est parti.
Une raison de plus pour foutre le reste en l'air.
L'envie d'écrire est partie aussi, ne t'attends pas à de long discours.

Je ne suis même plus sûr de survivre.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eddy's diary   Jeu 24 Oct - 20:53


Journal mit au feu après la mort de Gabriel et le départ de Jeff
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eddy's diary   Aujourd'hui à 17:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Eddy's diary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Journaux Intimes-